Envie de participer ?

Saint-Pierre en phase d’apprentissage

Publié il y a 3 ans par

Saint-Pierre en phase d’apprentissage

Karim Sebahi (à gauche) et Philippe Pecqueur (à droite) pouvaient enfin savourer une nouvelle victoire de Saint-Pierre-des-Corps, samedi. 
© Photo NR

Après avoir gravi les échelons à toute vitesse, Saint-Pierre-des-Corps découvre cette saison la R1. L’occasion pour Philippe Pecqueur et son adjoint Karim Sebahi, de revenir sur le début de saison mitigé des Corpopétrussiens.
Promu en Régional 1, l’USSP vivait jusque-là un début de saison compliqué. Samedi soir, la victoire contre Issoudun (2-0) a fait un bien fou aux hommes de Philippe Pecqueur, un entraîneur qui pouvait sourire à nouveau.
Un succès bienvenu face à Issoudun« Cela nous fait un bien fou moralement également. Ce n’était plus le cas depuis quelque temps. Mais c’était compliqué, on a joué avec la peur au ventre, car on était sur une spirale négative. On a enfin eu un petit peu de réussite, avant cela tournait toujours dans le mauvais sens. Notre victoire est méritée, mais leur ballon qui tape le poteau et qui longe la ligne en fin de match, ça change… », analysait le technicien après la rencontre. On dit souvent que la réussite s’équilibre sur une saison. Après quelques semaines difficiles à ce niveau, espérons que le plus dur soit derrière les Corpopétrussiens.
La découverte d’une nouvelle division n’est jamais chose aisée, surtout quand le club gravit les échelons à grande vitesse. « On est véritablement en apprentissage. Nous étions en R3 il y a deux ans. Le temps d’acclimatation est normal. Les erreurs se payent cash. Avec un groupe sensiblement équivalent, on voit que dès qu’il y a une erreur individuelle, il y a des sanctions. Dans les divisions inférieures, ça pouvait passer à l’envie ». 
Preuve que, malgré la victoire, Saint-Pierre devra encore travailler pour gommer les défauts. Présent dans l’envie contre Issoudun, l’effectif va devoir progresser, notamment sur le plan défensif, mais si cela a tenu bon samedi. « C’est le gros point positif de ce match. Ne pas avoir pris de but, c’est bien. On va essayer de s’appuyer là-dessus pour la suite. On sait qu’on doit encore travailler et progresser tous ensemble », affirmait un Philippe Pecqueur réaliste. Son adjoint Karim Sebahi ajoute, avec une pointe de fierté : « On est quand même la meilleure attaque de la poule, malgré le nombre de buts que l’on pouvait prendre ».
On fait maintenant confiance à l’entraîneur local pour trouver le juste équilibre. Lui qui ne prône pourtant pas spécialement un jeu offensif à toute épreuve. « Cela faisait deux ans qu’on gagnait souvent 1-0, cela m’allait très bien. ». Véritable homme du cru, Pecqueur entame sa troisième année à la tête de l’équipe première. Après avoir entraîné les équipes de jeunes, il a tout connu au club ou presque. 
A lui et à son adjoint de trouver la réponse à l’équation maintien qui s’avance vers eux.

Commentaires